26.5 C
Vichy
lundi, août 15, 2022

Cet été, les sports nature ont attiré des milliers de touristes en Creuse

sur

Chaise longue, cocktail, séance de bronzage, ces mots sentent bon les vacances. Mais, pour certains, c’est plutôt sentiers, gourdes et courbatures. En Creuse, de plus en plus de touristes adhèrent à cette respiration sportive.

Et l’amour retrouvé pour les départements verts depuis le premier déconfinement n’y est pas étranger. Il faut donc s’adapter à ce phénomène pour les collectivités locales. « Face à cette nouvelle envie touristique, le but est de développer, au niveau du département, les sports nature pour encourager la destination Creuse autour de ces pratiques », explique Pascal Savourat, chef de projet en charge des sports et loisirs de nature au conseil départemental.

La Creusoise Elise Guillot dans le top 10 des championnats de France de course en montagne : « Je ne m’y attendais pas »

Ainsi, plusieurs aménagements ont été réalisés ces dernières années pour développer l’offre sportive. Le dernier en date est « La grande traversée VTT de la Creuse ». « Dès cet été, nous avons déjà eu de très bons retours avec déjà une certaine notoriété pour ce tracé. Ça ne peut qu’aller dans le bon sens. »

Recevez par mail notre newsletter éco et retrouvez l’actualité des acteurs économiques de votre région.

NL {« path »: »mini-inscription/MT_Decideur », »accessCode »: »14019499″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|13|84|1957|17099″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4019499″, »idArticlesList »: »4019499″, »idDepartement »: »242″, »idZone »: »12813″, »motsCles »: »1|13|84|1957|17099″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »urlTitle »: »cet-ete-les-sports-nature-ont-attire-des-milliers-de-touristes-en-creuse »}

Des records historiques sur plusieurs indicateurs

Cependant, le VTT ne connaît pas encore le succès du vélo, même si cela ne saurait tarder. Cet été, le Tour de la Creuse à vélo a atteint une fréquentation inédite. Les chiffres en témoignent.

« Sur le mois d’août, on a quatre des cinq compteurs qui ont dépassé le record historique. Et ils ont dix ans de fonctionnement. En moyenne, sur tout l’été, nous sommes à environ 1.400 passages cumulés, ce qui est une augmentation très significative, malgré une météo compliquée au mois de juillet. »

Pascal Savourat (Chef de projet en charge des sports et loisirs de nature au conseil départemental de la Creuse)

Autre indicateur de cette ruée sur les sports nature, la brochure consacrée au Tour de la Creuse à vélo a dû être rééditée. « En six mois, nous avons écoulé ce qui était prévu pour deux ans donc ça représentait des milliers d’exemplaires. C’était essentiellement des touristes qui avaient besoin de se renseigner avant de regarder partir sur le tracé avec leur GPS », confirme Sébastien Debarge, directeur de Creuse Tourisme.

Démographie, structures, économie… pourquoi les sports collectifs se développent peu en Creuse ?

Avec du recul, ce dernier classe ces touristes férus de pratique sportive en deux catégories.

« Il y a tout d’abord ceux qui sont intéressés par le Tour de la Creuse à vélo ou la grande traversée VTT. Pour eux, on sait que le motif du séjour est clairement sportif et qu’ils visent un produit déjà formaté. Et il y a ceux qui viennent pour un séjour de vacances classique et qui peuvent se laisser tenter par notre offre d’activités de sports nature. »

Sébastien Debarge (Directeur de Creuse Tourisme)

Pour lui, cette offre est même jugée indispensable dans des départements comme la Creuse. « Il y a toujours ce leitmotiv de savoir quoi faire lorsque l’on se rend dans un département rural. Il faut arriver à satisfaire tous les publics, pour, indirectement, mettre en valeur nos paysages. »Le Tour de la Creuse à vélo a cartonné cet été.

Bilan mitigé pour les pratiques payantes

Si les sports nature à accès libre ont séduit bon nombre de touristes, le bilan est moins positif pour les pratiques payantes. Stéphane Fabre, de la station sports nature des Monts de Guéret, déplore, notamment, une météo capricieuse.

« C’était mitigé au mois de juillet avec tous ces jours de pluie qui ont compliqué la pratique des activités aquatiques mais aussi le parcours aventure car ça peut vite devenir dangereux sous certaines conditions. »

Stéphane Fabre (Station sports nature des Monts de Guéret)

Pour ce qui est du mois d’août, le Creusois reste pragmatique. « Ensuite, nous avons eu un fonctionnement normal avec les activités de grimpe qui ont bien marché. Mais difficile de dire si tout cela a augmenté depuis les déconfinements car c’est assez stable depuis 2019. »

Le RCGC, club phare de la Creuse, retrouve les terrains de Fédérale 3

Cette mise au vert ne touche donc pas l’intégralité des sports nature en Creuse, peu épargnés par un temps maussade. Néanmoins, l’horizon semble bel et bien dégagé pour ces pratiques extérieures. Et le conseil départemental mise ainsi plus sur la durée que sur l’actuel focus mis sur les territoires ruraux comme le souligne Pascal Savourat. « On veut y aller étape par étape comme avec la grande traversée VTT qui sera en aménagement jusqu’en 2024. Finalement, c’est dans notre ADN donc on se doit d’avoir à terme, une belle vitrine en Creuse. »

Alix Vermande 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes