20.7 C
Vichy
vendredi, juillet 1, 2022

Course des Volcans : Leroy et les frères Meyleu s’imposent dans le mauvais temps, ce dimanche matin

sur

A la saison des puys, il peut faire froid. Le temps, oublieux de la chaleur estivale installée lors de la dernière édition, en 2019, peut envoyer des trombes d’eau dans la nuit, déraciner un arbre sur le parcours du 25 km au pied du Montchier, faire envoler les rubalises dans le champ d’à-côté…

Mais la pluie réfrigérante qui revient le dimanche matin, poussée par un vent de sud-ouest, qu’importe ! Pas grand-chose pour des montagnards. Comme l’Auvergnat de cœur Lilian Leroy, désormais en Savoie et habitué des courses alpines.

25 km : Daniela Beynel, sereine

« Il y avait quelques grosses flaques, mais je m’attendais à plus », repoussa gentiment le vainqueur du 25 km (1h41’03’’) après avoir quitté le carré de tête dans la partie roulante de la mi-course. Puis enfin lâché, dans la bien plus exigeante côte au bas du puy de Côme, aux chemins ravinés, « un gars, 20 mètres derrière moi ». Un autre solide au mal, le Riomois Damien Monier en l’occurrence, plus connu dans sa tenue de coureur cycliste pro (1h43’04’’).

Recevez par mail notre newsletter personnalisée Terre de Sports et retrouvez chaque lundi les infos et résultats de vos sports favoris.

NL {« path »: »mini-thematique-inscription », »thematique »: »MT_Sports_Multisports », »accessCode »: »14014709″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|11|26″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4014709″, »idArticlesList »: »4014709″, »idDepartement »: »282″, »idZone »: »30603″, »motsCles »: »1|11|26″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »urlTitle »: »course-des-volcans-leroy-et-les-freres-meyleu-s-imposent-dans-le-mauvais-temps-ce-dimanche-matin »}

La Course des Volcans revient à Orcines (Puy-de-Dôme) ce dimanche avec un programme classique

« Je préfère ça à la canicule », sourit de son côté Daniela Beynel, la lauréate des filles (2h07’59’’) au terme d’une course sereine, sans pensées pour la concurrence. Détachée au train, après les Grosmanaux, la Beaumontoise remarqua certes les « bonnes cuvettes d’eau », mais ne retint que l’essentiel : « ça fait du bien de remettre un dossard ».

13 km : Quentin et Alexandre, intouchables frangins

Les 10 degrés humides et le terrain gras, les frères Meyleu n’en firent pas plus cas sur le 13 km. « J’ai plutôt fait attention aux racines », détailla même Alexandre, arrivé 40 secondes derrière Quentin (49’55’’).

Du genre aguerris dans les hauteurs et par les dénivelés, les jumeaux revenaient des France de course en montagne, dimanche dernier, dans la station d’Ancelle. Avec une 11e place pour Alexandre et la 15e pour Quentin. De quoi s’imposer avec plus de 4 minutes d’avance sur le premier adversaire, Alexandre Deleurence (54’47’’).

Mais… pas dans le même ordre. Le duo asémiste, drivé par Cyril Merle, avait filé tout de suite devant. Jusqu’au Traversin où Quentin distançait Alexandre. Avant de s’offrir une descente canon dans la pouzzolane des Gravouses.  « La déception de la semaine dernière m’a poussé », assura-t-il.

Les frangins spécialistes de la verticalité apprécièrent, en fait, cette coupure « sans pression », avant de tenter le billet pour les Mondiaux de montagne lors du sélectif cantalien de Saint-Jacques-des-Blats, dans quinze jours.

Serrée aussi fut l’arrivée des premières féminines, Fabienne Chevalier (1h11’45’’) se retournant pour situer sa rivale, Elodie Anizon, dans la dernière ligne droite face à un vent contraire. Lequel rajouta à l’effort final.

 

Francis Laporte

 

Retrouvez tous les classements en cliquant ICI

Lilian Leroy, lauréat du 25 km devant le cycliste Damien Monier, ce dimanche matin.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes