32.5 C
Vichy
samedi, août 13, 2022

Face au Stade Français, le CAB a réalisé son premier « 50-22 » victorieux avec l’essai de Joris Jurand

sur

Lorsqu’il n’est pas décisif avec un essai marqué ou des points enquillés au pied, Enzo Hervé parvient toujours, cette saison, à peser sur le sort d’une rencontre.

Ce samedi, dès la troisième minute, l’ouvreur briviste s’est mis en évidence avec une parfaite gestion de la nouvelle du 50-22.

 Depuis son camp, Enzo Hervé a ainsi utilisé le vent dans le dos pour expédier le ballon dans les 22 mètres parisiens et donc récupérer le lancer en touche. La toute première adaptation de la règle de la saison pour le CAB.

Recevez par mail notre newsletter CAB Jour de match et retrouvez les informations essentielles et exclusives sur votre club favori.

NL {« path »: »mini-inscription », »id »: »MT_Sports_CAB », »accessCode »: »14022665″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|11|14|16|17123″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4022665″, »idArticlesList »: »4022665″, »idDepartement »: »237″, »idZone »: »11384″, »motsCles »: »1|11|14|16|17123″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »tagsArticle »: »#cabparis21″, »urlTitle »: »face-au-stade-francais-le-cab-a-realise-son-premier-50-22-victorieux-avec-l-essai-de-joris-jurand »}

Les trois choses à retenir de la victoire 19-12 du CAB face au Stade Français, ce samedi

La combinaison en touche amorcée par Tevita Ratuva à la captation puis le relais d’Hayden Thompson-Stringer pour servir lancé Joris Jurand était ensuite un amour de tableau noir de la semaine appliqué sur le terrain.

« On avait ciblé que sur touche défensive, le 9 et les 10 Parisiens pouvaient être friables si on venait les attaquer. On a beaucoup travaillé cette combinaison, c’est top de pouvoir la mettre en place le samedi », expliquait Joris Jurand après la rencontre.

A l’image de ce premier coup de patte d’Enzo Hervé, l’occupation corrézienne a été plutôt efficace face aux Parisiens, souvent pris dans le dos. Thomas Laranjeira à la 20e minute a été tout près de reproduire un 50-22 depuis ses 15 mètres avant de le jeune ouvreur ne joue du pied à l’heure de jeu avec deux coups de papatte qui ont remis la pression sur le Stade Français.

Le premier a permis de récupérer une touche dans les 22 mètres adverses et le second, en diagonale, a failli amener un essai de Thomas Laranjeira à la suite d’une touche complètement cafouillée par le Stade Français et James Hall.

« C’est vrai qu’on a bien utilisé notre jeu au pied en première période même si j’ai trouvé que nos sorties de terrain auraient pu être meilleures. On a parfois cherché à taper trop loin », analysait Jeremy Davidson. 

 

Benjamin Pommier
Photos : Stéphanie Para

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes