32.5 C
Vichy
samedi, août 13, 2022

«La deuxième guerre du Pacifique»

sur

CHRONIQUE – Cette seconde guerre du Pacifique ne se jouera probablement pas à coups de torpilles. Il sera d’abord un conflit de rapports de force, d’intimidations, de cyberattaques.

Le 15 septembre 2021, les leaders de l’Australie, du Royaume-Uni et des États-Unis ont solennellement annoncé la création de leur nouvelle alliance militaire navale, qu’ils ont baptisée Aukus. En promettant aux Australiens des sous-marins nucléaires d’attaque utilisant de l’uranium hautement enrichi, les Américains et les Britanniques ont brisé un tabou qui régnait jusque-là dans le petit club des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU: toujours garder pour soi sa technologie nucléaire et ses matériaux fissiles.

Il s’agit, chez nos alliés anglo-saxons, d’un changement majeur de vision stratégique. Au-delà d’une brèche dans la doctrine de la non-prolifération, il signale que la deuxième guerre du Pacifique a commencé. Cette fois, l’adversaire des thalassocraties anglo-saxonnes n’est pas le Japon et sa «sphère asiatique de coprospérité», mais la Chine et sa volonté d’expulser les Américains d’une vaste zone allant du golfe du Bengale à Hawaï. Cette seconde guerre du Pacifique

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes