33.5 C
Vichy
samedi, août 13, 2022

«La gauche woke est manichéenne, intolérante et avide de censure»

sur

GRAND ENTRETIEN – En baby-boomer assumé, défendant les idéaux universaliste et émancipateurs de sa jeunesse, Brice Couturier enquête dans OK millennials! sur «la génération woke».

LE FIGARO. – Votre essai se présente comme l’enquête d’un baby-boomer sur les mythes de la génération «woke». Mais pour commencer, qu’est-ce que la «génération woke»?

BRICE COUTURIER. – En gros, les personnes qui ont aujourd’hui entre 20 et 40 ans. Mon livre porte essentiellement sur l’Amérique du Nord et le monde anglo-saxon parce que c’est aux États-Unis qu’il faut situer le départ de feu de cette espèce d’incendie intellectuel. Mais on connaît la chanson: que le feu parte des universités d’Evergreen ou de Berkeley, plutôt que de Pékin, de Cuba, de Moscou… ou même de Berlin, comme autrefois, c’est toujours le même bois mort qui, chez nous, s’enflamme. Ce ne sont, dira-t-on, que des modes intellectuelles. Mais elles façonnent l’esprit d’une génération, tout au long de son histoire. Voyez la mienne, avec le mythe de Mai 68…

Selon vous, une «révolution culturelle» est en marche. D’où vient-elle? Comment se manifeste-t-elle?

Oui, c’est une révolution culturelle. De la même ampleur que celle

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes