32.5 C
Vichy
samedi, août 13, 2022

«La moitié des Français se considèrent encore comme catholiques»

sur

ENTRETIEN – Dans son nouvel essai, Le catholicisme a-t-il encore de l’avenir en France?, Guillaume Cuchet, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Est-Créteil, analyse le paysage religieux actuel et s’interroge sur les atouts dont dispose toujours le catholicisme en France.

Guillaume Cuchet a également publié Comment notre monde a cessé d’être chrétien (2018), dans lequel il a étudié l’effondrement de la pratique de la foi au milieu des années 1960.

LE FIGARO MAGAZINE. – Après avoir analysé le phénomène de rupture du catholicisme dans la société française des années 1960-1970, vous vous penchez plutôt sur la situation actuelle. Quel est, en 2021, l’état des lieux du catholicisme français?

Guillaume CUCHET. – Vaste question! La situation est difficile. Aux événements récents – crise des abus sexuels, conséquences religieuses de la Covid, motu proprio sur la messe tridentine – s’ajoute un malaise plus profond lié aux transformations du catholicisme français depuis cinquante ou soixante ans. Il est en train de vivre un changement de format spectaculaire, qui n’est pas le premier de son histoire mais qui lui pose toute une série de problèmes nouveaux, ad intra (dans l’image qu’il se fait de lui-même) et ad extra (dans ses rapports avec la société).

Les chiffres sont

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes