32.5 C
Vichy
samedi, août 13, 2022

la somme de toutes les peurs»

sur

CHRONIQUE – La politique énergétique est le poste avancé des divisions géostratégiques de l’Europe.

Vendredi, le tarif réglementé du gaz, fixé mensuellement, augmente de 12,6 %. Dans quatre mois, celui de l’électricité, arrêté tous les six mois, bondira aussi – probablement de 10 % environ, selon les projections actuelles. Ces chiffres ne représentent pas seulement un alourdissement des factures. Ils sont le précipité chimique provoqué par la rencontre de beaucoup des plus grands défis de notre temps: reprise économique post-Covid, pouvoir d’achat, construction européenne, lutte contre le réchauffement climatique et adhésion à l’économie de marché. L’envolée des prix du gaz, inédite de brutalité en cette saison, est le symptôme de la reprise chaotique de l’économie internationale après le choc des confinements. Le coût de l’énergie peut ralentir le rythme à venir de la croissance. Nous sommes «dans le dur» des tensions créées par les ruptures de production, la faiblesse des stocks et la vigueur du redémarrage de l’activité.

La hausse des prix du gaz, des carburants et de l’électricité

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes