23.5 C
Vichy
mercredi, août 17, 2022

L’ASM Clermont a manqué de réalisme face à un Stade Toulousain sûr de sa force

sur

Les rencontres entre Toulouse et l’ASM sont souvent l’occasion d’assister à des parties totalement débridées. Le choc de ce dimanche soir n’a pas dérogé à la tradition. Cette confrontation fut une véritable publicité pour le rugby et le Top 14. Et notamment lors de cette première période où les 17 minutes de temps de jeu effectives résumaient à elles seules la qualité du match. Et l’ASM n’y était pas étrangère. Les Clermontois ont livré quarante première minutes de haute facture en déstabilisant à de multiples occasions le Stade Toulousain. Avec un Damian Penaud très à l’aise au centre, les partenaires de Sébastien Vahaamahina ont fait preuve de maîtrise, d’initiative et d’occupation. Alivereti Raka ne tardait pas à ouvrir la marque après une belle offensive auvergnate (0-5, 7e). 

Mais la domination clermontoise n’était pas payée. Et c’est bien le problème face à de telles équipes. Toulouse n’a pas besoin de multiples munitions pour scorer. En fait, les hommes d’Ugo Mola n’en ont eu besoin que d’une seule pour débloquer leur match. Après un turn-over dans leurs 22 mètres, les partenaires d’Antoine Dupont se retrouvaient dans le camp de l’ASM. Un petit coup de pied par dessus du demi de mêlée et Romain Ntamack aplatissait dans l’en-but (7-5, 22e). 

Mais cela n’empêchait pas Clermont de reprendre son emprise sur la rencontre. Après quelques occasions avortées, l’ASM profitait d’une introduction adverse pour enfoncer la mêlée adverse dans ses 22 mètres. Lee et Lopez bonifiaient l’aubaine pour transmettre la balle à O’Connor qui n’avait plus qu’à marquer en coin (7-12, 34e). Juste avant la pause, Toulouse recollait au score grâce au pied de Thomas Ramos (10-12, 36e). Les champions de France en titre s’en sortaient plutôt très bien après avoir vraiment souffert.

Recevez par mail notre newsletter ASM Jour de match et retrouvez les informations essentielles et exclusives sur votre club favori.

NL {« path »: »mini-inscription », »id »: »MT_Sports_ASM », »accessCode »: »14018905″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|10|11|14|15|17123″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4018905″, »idArticlesList »: »4018905″, »idDepartement »: »282″, »idZone »: »30603″, »motsCles »: »1|10|11|14|15|17123″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »tagsArticle »: »#ToulouseASM2021″, »urlTitle »: »l-asm-clermont-a-manque-de-realisme-face-a-un-stade-toulousain-sur-de-sa-force »}

Mais là est probablement la marque des grandes équipes. Pouvoir faire le dos rond sous la tempête puis piquer son adversaire à la moindre occasion. C’est ce que les hommes d’Ugo Mola ont réalisé en seconde période.
Après avoir été malmenés, les Toulousains ont pris l’ascendant sur l’ASM après la pause. Le tout en se nourrissant des erreurs clermontoises. Un renvoi manqué a provoqué, quelques temps de jeu plus tard, le deuxième essai toulousain de Jelonch (17-12, 43e). La touche balbutiante de l’ASM a donné des munitions précieuses aux coéquipiers d’Antoine Dupont. Ce dernier offrait définitivement la gagne aux Stadistes (24-15, 70e). Fort de leur maîtrise, les Toulousains enfonçaient leurs adversaires grâce au pied de Ramos (27-15, 77e).

Clermont rentrait en Auvergne les valises vides. Pas mérité au regard de la prestation des hommes de Jono Gibbes. Mais c’est la différence entre une équipe sûre de sa force et une formation encore un peu dans le doute.

 

L’homme du match : Damian Penaud

Damian Penaud n’avait plus évolué au centre depuis plus de deux ans. Et on pouvait se demander si l’international pouvait retrouver ses repères. Il a donné la plus brillante des réponses. Damian Penaud fut quasiment de toutes les initiatives clermontoises. Il a touché beaucoup de ballons, il a franchi et a donc créé des brèches dans la défense toulousaine. C’est lui qui a décalé Raka sur le premier essai (7e) et il a bien failli inscrire un très bel essai après un judicieux coup de pied à suivre (19e).  Il fut moins en vue après son repositionnement à l’aile suite au remplacement de Pourailly par Hanrahan (56e). Défensivement, il n’a pas eu énormément à s’employer compte-tenu de la physionomie de la rencontre. 

 

Le chiffre : 1

Marvin O’Connor n’avait plus évolué en Top 14 depuis trois ans. Entré en jeu à la 29e minute à la place d’Alivereti Raka (blessé à la cuisse droite), l’ailier ne s’attendait certainement pas à de tels débuts. Le septiste a marqué sur son premier ballon (34e). O’Connor a profité du bon décalage conjugué de Lee et de Lopez après une mêlée remportée dans les 22 mètres par les avants clermontois. C’est également le premier ballon volé par l’ASM sur introduction adverse cette saison. 

TOULOUSE. (Stade Ernest-Wallon). Score à la mi-temps : 12-10 pour Clermont. Temps beau. Arbitrage de M. Chalon. 19.000 spectateurs.
Les points. Toulouse : 3 essais de Ntamack (22e), Jelonch (43e), Dupont (70e), 3 transformations et 2 pénalités (35e, 77e) de Ramos.
Clermont : 2 essais de Raka (7e), O’Connor (33e), 1 transformation (33e) et 1 drop (52e) de Lopez.
Cartons jaunes. Toulouse : Holmes (39e). Clermont : Fischer (22e).
Evolution du score.?0-5 (Clermont), 7-5, 7-12, 10-12 ; 17-12, 17-15, 24-15, 27-15.
Toulouse. Ramos ; Médard (Tauzin, 50e), Holmes, Ahki, Lebel ; (o) Ntamack (Nanai-Williams, 70e), (m) Dupont (cap.) (Balès, 71e) ; Cros, Tolofua, Jelonch (Placines, 60e) ; Rory Arnold (Youyoutte, 69e), Flament ; Tafili (Faumuina, 59e), Mauvaka (Marchand, 49e), Baille (Neti, 49e). Clermont. Matsushima ; Pourailly (Hanrahan, 56e), Penaud, Vili, Raka (O’Connor, 30e) ; (o) Lopez, (m) Bézy (Viallard, 66e) ; Fischer, Lee, Yato (Cancoriet, 48e) ; Vahaamahina (cap.) (Jedrasiak, 60e), Jedrasiak (Amatosero, 48e) ; Ojovan (Falatea, 48e), Beheregaray (Fourcade, 48e), Ravai (Falgoux, 48e).

 

Arnaud Clergue

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes