23.5 C
Vichy
mercredi, août 17, 2022

Lens condamne les incidents survenus lors du derby du Nord

sur

Le club lensois a tenu à réagir après le spectacle pathétique en tribunes lors du choc face à Lille et l’envahissement de terrain.

Après les actes, les paroles. Le RC Lens a condamné samedi les incidents survenus à la mi-temps du derby du Nord entre Lens et Lille et qui ont fait six blessés légers et abouti à deux interpellations, selon la sous-préfecture. «Ça s’est déroulé dans une certaine confusion. Bien entendu, tout acte de violence est condamné par le RC Lens. Malheureusement, l’image de la région est touchée par ce qui s’est passé», a déclaré devant la presse le directeur général du RC Lens Arnaud Pouille. «Il n’y a pas de blessé grave, il y a eu six évacuations sur l’hôpital mais pour des blessures légères (côté lensois car ils sont passés au-dessus des grilles). Il y a eu un Lillois interpellé qui avait lancé un siège et un supporter lensois également interpellé pour avoir lancé un siège sur un CRS et qui sera jugé en comparution immédiate», a déclaré de son côté samedi soir à l’AFP le sous-préfet de Lens Jean-François Raffy.

Les envahissements de terrain lors de Lens-Lille. JB Autissier / PANORAMIC

«Au moment de la mi-temps, des supporters lillois ont voulu passer au-dessus des grilles pour s’affronter avec des Lensois dans la tribune voisine, les CRS sont intervenus tout de suite. Les Ultras lensois voyant que leurs collègues étaient agressés sont rentrés (sur la pelouse, ndlr) pour les protéger, mais les CRS sont intervenus tout de suite, il n’y a pas eu d’affrontement généralisé», a précisé M. Raffy.

Avant la rencontre, un tifo injurieux visant les Lillois avait été brandi par les ultras Sang et Or. «On connaissait un texte, qui n’était pas exactement celui sur la banderole. Ce sont des éléments qui sont en train d’être contrôlés, le tifo aurait changé. (…) Je n’ai pas d’avis à émettre sauf que ce n’est pas le tifo le plus apaisant qui puisse exister…», a expliqué Arnaud Pouille. «J’ai une idée précise des faits mais je ne veux pas influencer qui que ce soit. Vous avez vu les images et le déroulé… Il y a eu quelques gestes qui ont mis le feu au poudre et une réaction qui est dommageable», a-t-il ajouté.

Les envahissements de terrain lors de Lens-Lille. PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS

Le RCL, qui reçoit Strasbourg mercredi (21h00) lors de la 7e journée de L1, risque d’écoper de plusieurs sanctions comme un huis clos. La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) devrait demander l’ouverture d’une instruction. Le début de la seconde période a été retardé d’une demi-heure après l’envahissement de la pelouse par plusieurs dizaines de supporters lensois, qui se sont dirigés vers le parcage de leurs rivaux lillois. Le match a finalement pu reprendre et Lens l’a emporté 1-0. Ces événements interviennent quatre semaines après les violentes échauffourées qui avaient opposé joueurs, spectateurs et membres de l’encadrement des équipes lors de Nice-OM. La LFP a sanctionné le club niçois de trois matches à huis clos et du retrait d’un point. Le match sera rejoué sur terrain neutre. «Je ne parlerai pas de Nice-Marseille, ce sont des circonstances très différentes, même si ce sont des évènements rapprochés. Aucun acteur du jeu n’a été touché», a estimé le directeur général du RCL samedi soir.

À VOIR AUSSI – Le beau feu d’artifice du stade Geoffroy-Guichard qui fête ses 90 ans

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes