15.5 C
Vichy
mardi, mai 24, 2022

Les agriculteurs de Creuse ont aussi leur mot à dire sur la hausse du carburant et des matières premières

sur

La hausse des prix n’épargne personne. Et surtout pas les agriculteurs qui ont décidé de tirer le signal d’alarme la semaine prochaine.

Mercredi, ils dénonceront la cherté du carburant, des intrants et autres matières premières dont ils ont besoin dans leurs activités au quotidien. Et dont la hausse grève dangereusement les trésoreries.

Le GNR est au-dessus de 1 euro

« Tout flambe, on ne maîtrise rien. Ce sont autant de charges qui augmentent alors que nos prix de vente stagnent ou ne repartent que très légèrement à la hausse », résume Thomas Saby. Le président des JA cite le GNR (gasoil non routier) qui est à 1,10 euro/litre contre 80-90 centimes en temps normal.

Recevez par mail notre newsletter éco et retrouvez l’actualité des acteurs économiques de votre région.

NL {« path »: »mini-inscription/MT_Decideur », »accessCode »: »14037293″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|13|95|130|1957″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4037293″, »idArticlesList »: »4037293″, »idDepartement »: »242″, »idZone »: »12813″, »motsCles »: »1|13|95|130|1957″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »urlTitle »: »les-agriculteurs-de-creuse-ont-aussi-leur-mot-a-dire-sur-la-hausse-du-carburant-et-des-matieres-premieres »}

Il cite aussi le prix des aliments pour le bétail, indexé sur celui des céréales, comme pour la baguette de pain : « Le blé est à 260 euros/tonne, cela fait de l’aliment pour les porcs à plus de 100 euros/tonne », se désole-t-il.

Castex face aux agriculteurs en Creuse (mars 2021)

Le chèque Castex de 100 euros ? Toujours ça de pris pour ceux qui le touchent mais assez anodin si l’on pense à ce que représente le plein d’un tracteur agricole, écarte le responsable JA.

C’est précisément pour ça que le député-paysan de la Creuse plaidait plutôt pour une baisse globale des taxes… Mais il n’a pas été entendu.

Thomas Saby et ses collègues seront donc mobilisés mercredi à la Courtine, Bourganeuf, La Souterraine, Genouillac, Mérinchal et Gouzon pour sensibiliser le maximum de Creusois sur ce sujet.

Et ils espèrent que le maximum de monde les rejoindra pour une manifestation unique, samedi 6 novembre, dans la préfecture creusoise.

Un mouvement plus général pour la ruralité

« Nous parlons d’agriculture mais pas seulement. Nous voyons bien dans un département comme le nôtre que c’est toute la ruralité qui est confrontée à ce problème. Les gens vont au travail avec leur voiture… Voilà pourquoi nous voulons impulser un mouvement plus général et espérons que d’autres acteurs nous rejoindront… », explique-t-il en substance.

 

Floris Bressy
[email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes