33.5 C
Vichy
samedi, août 13, 2022

«Les socialistes français ont libéré les forces de la finance en Europe»

sur

GRAND ENTRETIEN – Dans un essai historique, l’ancien conseiller de François Hollande avance que les socialistes, Mitterrand en tête, ont bâti une Europe antidémocratique soutenue par la suite, par la majorité des élites, de gauche comme de droite.

Votre livre s’intitule L’Opium des élites. Il fait référence au livre de Raymond Aron, qui avait analysé l’emprise du communisme sur les esprits. Aujourd’hui, l’européisme exerce-t-il la même attraction que le communisme?

Dès les années 1920, celles de son âge d’or, l’européisme fut érigé en mystique, en «religion séculière», selon la formule de Raymond Aron, avec sa foi, son clergé, ses figures saintes, ses textes sacrés, ses prophètes. L’européisme, comme toute croyance, ignore les dénis que la réalité lui inflige, qu’ils soient économiques, industriels, politiques, culturels, démocratiques. Stefan Zweig, peu avant sa mort, revendiquant appartenir à cette «génération qui croyait à l’unité de l’Europe comme à un évangile» , affirmait ainsi qu’«une vraie conviction n’a pas besoin d’être confirmée par la réalité pour se savoir juste et vraie» . Dans un monde désormais dominé par de gigantesques États-nations, ceux que de Gaulle appelait déjà en 1963 les «gros animaux» – les États-Unis,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes