15.5 C
Vichy
mardi, mai 24, 2022

Les véhicules utilitaires légers dans le viseur des autorités du Puy-de-Dôme

sur

Le département du Puy-de-Dôme est un important nœud routier dans les échanges de marchandises entre l’Europe centrale et l’Europe du Sud.

Bénéficiant d’axes routiers gratuits, les transporteurs utilisant des véhicules utilitaires légers se sont particulièrement développés dans le département. La législation européenne a évolué en conséquence, au fil des années, pour harmoniser les pratiques professionnelles et assurer des conditions d’exercice équitables et pérennes.

Une longue liste d’infractions pour un routier intercepté par les gendarmes sur l’A71 à Jozerand (Puy-de-Dôme)

À cet effet, pour faire appliquer les règles dans ce type de transport et empêcher la fraude, les gendarmes de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR), l’inspection du travail, les contrôleurs des transports terrestres de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement du Puy-de-Dôme, la brigade de contrôles et de recherches de la direction des finances publiques et les agents de l’unité de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales ont uni leurs compétences pour mener deux opérations de contrôles simultanés, ce mercredi 3 novembre, dans l’après-midi.

Avec l’appui de l’hélicoptère de la gendarmerie d’Egletons

Appuyé par l’hélicoptère du détachement aérien de gendarmerie d’Egletons (Corrèze), les motocyclistes ont intercepté les véhicules utilitaires depuis les axes stratégiques pour les mener aux points de contrôles d’Authezat, sur l’autoroute A75 et de Pessat-Villeneuve, sur la D2009.

Sur ces zones, directement après l’intervention de l’équipe cynophile, les agents ont pu mener des contrôles exhaustifs, depuis la recherche des stupéfiants jusqu’à la validité des conditions de transport de marchandises, tout en vérifiant les identités des occupants des véhicules, grâce aux renseignements fournis en temps réel par l’office central de lutte contre la délinquance itinérante.

Au total, trente-quatre personnes de onze nationalités différentes et vingt-huit véhicules ont été passés au crible, révélant une surcharge, deux dépassements interdits et deux défauts d’attestation de détachement de travailleurs.

Christian Lefèvre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes