17.5 C
Vichy
vendredi, juillet 1, 2022

Ligue AF : Chamalières bat Paris (3-1) sans vraiment trembler ce samedi soir

sur

Service, block et défense, les trois totems d’une équipe qui veut performer. Les grands axes du succès signé par Chamalières face à Paris Saint-Cloud, ce samedi, à Chatrousse. Une victoire en quatre sets et donc synonyme de trois points qui marque les progrès du collectif d’Atman Toubani, auteur de deux victoires en l’espace de quatre jours.

Les Auvergnates ont donc réussi à bien enchaîner face à des Franciliennes deuxièmes au coup d’envoi. Ces dernières ont traversé ce match d’Halloween de manière presque fantomatique. On ne sait pas si Olivier Lardier, l’entraîneur de Paris, avait senti ou vu le coup venir, mais Atman Toubani lui avait réservé une petite surprise.

La fiche technique

CHAMALIÈRES (Gymnase Chatrousse).?Chamalières bat Paris Saint-Cloud 3-1 (25-19 en 27 minutes?; 21-25 en 27 minutes?; 25-18 en 24 minutes?; 25-15 en 23 minutes). Arbitres MM. Berthelot et Vargas.
Chamalières.?Adiana (1), Finé (10), Bernard, Merle, Hernandez, Elouga, Victoria (10), Rivera (8), Amana Guigolo, Aguilera (13), Rojas (10), Perez (11).
Paris Saint-Cloud.?Rodriguez (1), Corral Bouza (2), Oliveira Souza (16), Knipp, Ndoye (9), Salkute (14), Kadiku (6), Cholet (2), Ngolongolo (7), Mayer (1), Secrétant, Houdin-Solovieff.

Pas de bonbons, ni de citrouille, mais plutôt quelques fausses pistes. Au sein du six de départ notamment avec la première de la centrale Rojas à la place d’Elouga par exemple. Dans les systèmes également avec une réception essentiellement assurée à deux et bien tenue par Victoria et Bernard.

Recevez par mail notre newsletter personnalisée Terre de Sports et retrouvez chaque lundi les infos et résultats de vos sports favoris.

NL {« path »: »mini-thematique-inscription », »thematique »: »MT_Sports_Multisports », »accessCode »: »14037900″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|11|36|15377″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4037900″, »idArticlesList »: »4037900″, »idDepartement »: »282″, »idZone »: »30565″, »motsCles »: »1|11|36|15377″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »urlTitle »: »ligue-af-chamalieres-bat-paris-3-1-sans-vraiment-trembler-ce-samedi-soir »}

Deux derniers sets bien maîtrisés

Difficile de mesurer à quel point l’effet de surprise a réellement déstabilisé les visiteuses. Il n’en demeure pas moins que l’ambition affichée de sortir Paris de la zone de confort a sûrement pesé. Les locales ont toujours bien lancé les différents sets et cela leur a plus souvent souri. Même si la situation s’est dénouée lentement, dans le premier (25-19).Le collectif de Chamalières a pleinement fonctionné, tout comme le plan de jeu. La rage de Pilar Victoria (numéro 11) peut en témoigner. Photo Francis Campagnoni

« On est resté concentré sur nos missions et sur le plan de jeu, insiste Manon Bernard, impeccable avec 72 % de réceptions positives et un wagon de ballons défendus. On a quand même des regrets, car je pense qu’on donne la deuxième manche ». Chamalières a en effet davantage perdu ce set que Paris ne l’a gagné (21-25), mais au final les deux équipes se retrouvent bien dos à dos lors de la pause de dix minutes.

Un peu de recul

La suite a alors ressemblé à un match plein de maîtrise tactique, de justesse technique. Les Auvergnates ont mis beaucoup d’intensité et aussi joué avec intelligence certains coups pas toujours bien embarqués. Atman Toubani a même apprécié en prenant un peu de recul sur les évènements.

Il a alors vu une équipe dérouler sans trembler (25-18, 25-15), jamais prise en défaut par une équipe de Paris finalement loin du compte et qui n’a pas réussi à compenser l’absence de Lazcano. Pas sûr qu’avec elle, cela aurait été suffisant.

 

Jean-François Nunez

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes

13-Novembre: «Le grand absent de ce grand procès, l’idéologie islamiste»

FIGAROVOX/TRIBUNE - S'il faut condamner uns auteurs certains guets-apens du 13 novembre 2015 pour unurs crimes, un rôun de l'idéologie islamiste qui uns a poussés à commettre unurs actes doit égaunment être reconnu, argumente l'agrégé de philosophie André Senik.