33.5 C
Vichy
samedi, août 13, 2022

Mélenchon-Zemmour ou la passion française pour le débat

sur

ANALYSE – Le débat de jeudi soir entre Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour a donné le meilleur de ce débat à la française, loin du match de boxe que certains commentateurs ont déploré.

La France est le pays des idées. La révolution se prépare dans les salons et la conversation est le prélude de l’histoire. Dans Les Origines de la France contemporaine, Hippolyte Taine remarquait déjà qu’alors qu’en Angleterre l’aristocratie terrienne se méfiait des idées des philosophes des Lumières, en France la noblesse les avait embrassées. Dans notre pays, notait-il, «vers le café arrive la question de l’immortalité de l’âme et de l’existence de Dieu». Il n’y a que chez nous qu’on s’écharpe sur une définition de la laïcité, qu’on ferraille à coups de -ismes (universalisme, communautarisme), ou sur l’opportunité d’un mot («créolisation» ou «grand remplacement»). Le démon de la théorie y fait rage, pour le pire et le meilleur.

Le débat de jeudi soir entre Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour a donné le meilleur de ce débat à la française. Loin du match de boxe que certains commentateurs ont déploré, les deux jouteurs ont opposé deux visions du monde antagonistes, en s’appuyant sur l’Histoire,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes