32.5 C
Vichy
samedi, août 13, 2022

Obligation vaccinale des soignants : un collectif créé au centre hospitalier spécialisé d’Ainay-le-Château (Allier) pour contester les suspensions

sur

Le couperet est tombé, certains soignants sont (très) remontés… En effet, depuis ce mercredi 15 septembre tous les personnels de la fonction publique hospitalière ont l’obligation d’avoir un schéma vaccinal complet (deux doses) ou en cours (une dose + test PCR) contre le Covid-19, sous peine de se voir suspendre poste et salaire. Qu’en est-il au centre hospitalier spécialisé (CHS) d’Ainay-le-Château (Allier), établissement public de santé mentale ?

La situation

« Certaines personnes sont allées au bout de leur conviction et elles ont été suspendues faute d’avoir présenté un schéma vaccinal à jour », atteste Rosine Nigon-Mansard, la directrice de ce site fort de 460 employés environ. « D’autres se sont mis en arrêt maladie, mais sans nous fournir de contre-indication médicale par rapport à la vaccination », développe-t-elle. « Mais il s’agit là d’un tout petit pourcentage, la grande majorité de nos personnels s’y est conformée ».

Le collectif

Un « petit pourcentage », certes, mais un pourcentage virulent. Une dizaine de salariés a effectivement annoncé au début du mois par courrier la « constitution [d’un] collectif afin de contester cette contrainte que nous estimons abusive ». Une contestation qui pourrait prendre la forme suivante :

« Saisir les juridictions civiles et pénales compétentes pour que soit reconnues la discrimination, la mise en danger et l’extorsion de consentement. »

Les membres du collectif (dans un communiqué)

Au quotidien, l’une des membres du collectif, avec qui nous avons pu nous entretenir mais qui préfère rester anonyme, dénonce « les pressions de la direction pour nous forcer à nous faire vacciner ou pour remettre en cause nos arrêts de travail et ainsi pouvoir nous suspendre ». Cette soignante, qui refuse l’injection « par peur des effets secondaires », l’assure : « On n’est peut-être qu’une minorité mais on est vraiment à bout là ».

Vaccination obligatoire des soignants : une recrudescence d’arrêts maladie constatée à l’hôpital de Montluçon (Allier) [16/09/2021]

La réponse de la direction et des syndicats

Invitée à répondre sur ce sujet, la directrice Rosine Nigon-Mansard parle d’un « collectif pas représentatif » du reste des personnels du CHS.

« Nous sommes simplement dans le cadre du respect de la loi, sinon c’est l’établissement lui-même qui encoure des sanctions. »

Rosine Nigon-Mansard (directrice du CHS d’Ainay-le-Château)

Précisons que les syndicats FO et CGT du centre hospitalier ont écrit dans un communiqué conjoint qu’ils se désolidarisent de ce collectif. Quant à la continuité des soins, malgré ces quelques suspensions ? « Elle est assurée », affirme Rosine Nigon-Mansard. « Mais il y a forcément un impact sur la charge de travail et sur les plannings des autres employés », conclut-elle.

Covid-19 : 99 % des agents du centre hospitalier de Vichy (Allier) remplissent l’obligation vaccinale [16/09/2021]

Texte : Luc Barre
Photos : archives Florian Salesse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes