26.5 C
Vichy
lundi, août 15, 2022

quelles leçons économiques tirer du gaullisme?

sur

GRAND ENTRETIEN – De Gaulle se méfiait des patrons et la réciproque était vraie. Aujourd’hui encore, le fondateur de la Ve République n’est guère apprécié des milieux économiques qui le jugent trop «étatiste». Geoffroy Roux de Bézieux, le patron du Medef, fait figure d’exception. Dans un essai percutant, il nous invite à redécouvrir la politique et la pensée économiques de l’homme du 18 Juin. Il en débat avec Henri Guaino, gaulliste de toujours.

Geoffroy Roux de Bézieux, vous avez souhaité traiter la question de De Gaulle sous l’angle de l’économie. Peut-on affirmer qu’il avait une doctrine économique?

Geoffroy ROUX DE BÉZIEUX. – J’ai écrit ce livre pour essayer de démythifier certaines idées préconçues sur le général de Gaulle et l’économie. Tout d’abord, il s’intéressait à l’économie! Et même depuis le début de sa carrière. Jeune militaire du rang, n’ayant pas eu de formation politique, il donne une conférence quand il est prisonnier et parle d’économie. Il avait un certain nombre de fondamentaux, autour de la rigueur budgétaire, autour de l’inflation. On peut considérer que c’est un ordo-libéral, c’est-à-dire quelqu’un qui considère que l’économie de marché est nécessaire mais pas suffisante. Par contre, il a su s’adapter formidablement aux circonstances et faire preuve de pragmatisme. En s’alliant avec des gens qui n’étaient pas forcément d’accord avec lui ou en faisant travailler des personnes aux avis contradictoires. Et puis

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes

L’astronaute Thomas Pesquet a entamé son voyage retour vers la Terre

L'astronaute de 43 ans a passé quelque 200 jours en orbite pour sa deuxième mission dans l'espace. Il était arrivé à bord de l'ISS...