33.5 C
Vichy
samedi, août 13, 2022

Quels savoirs peut-on échanger à Trashuniverse qui vient de s’installer dans le Trech à Tulle (Corrèze) ?

sur

Quand on pousse la porte de Trashuniverse, l’une des branches de l’association Médication time, on entre dans un univers fait des machines. Sur des tables, des écrans d’ordinateur, un multimètre, deux imprimantes 3D, une fraiseuse… Bienvenue dans l’antre de l’échange de savoirs installé depuis une semaine dans le Trech.

Un lieu de partage

C’est une branche de l’association Medication time, dont le siège social est à Chamboulive et qui compte une vingtaine de membres.
« Au départ, nous organisions des concerts, on a un label de musique, indique Raphaël Durand, bénévole. Puis on a créé des ateliers d’autonomisation, on a fait de la sérigraphie, de la mécanique, etc., en s’associant à d’autres associations comme Des Lendemains qui chantent, la FAL… Cela faisait longtemps que nous voulions un local à Tulle. » C’est ainsi que Trashuniverse, qui est le nom du lieu tulliste, est né.

Recevez par mail notre newsletter éco et retrouvez l’actualité des acteurs économiques de votre région.

NL {« path »: »mini-inscription/MT_Decideur », »accessCode »: »14015227″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|13|82|1951″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4015227″, »idArticlesList »: »4015227″, »idDepartement »: »237″, »idZone »: »11622″, »motsCles »: »1|13|82|1951″, »premium »: »false », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »urlTitle »: »quels-savoirs-peut-on-echanger-a-trashuniverse-qui-vient-de-s-installer-dans-le-trech-a-tulle-correze »}

Des ateliers d’autonomisation

Installé au 12 rue Riche, dans un local loué, entièrement refait à base de bois, Trashuniverse est un lieu d’échange de savoirs ouvert à tous. « Nous avons des valeurs : nous voulons partager le savoir pour que les gens puissent s’autonomiser. En 2021, le savoir s’achète et nous trouvons cela dommage », résume Raphaël Durand.

« Nous voulons aider et faire avec la personne pour qu’elle puisse ensuite se débrouiller seule. En revanche, nous n’avons aucune volonté marchande. Rien de ce qui est produit ici n’est voué à être vendu. Nous ne sommes pas dans le service professionnel, ni dans le cours. Nous sommes dans l’échange de savoirs, un savoir personnel. »

Ce partage de savoirs s’articule pour l’heure autour de certains domaines comme la mécanique, le numérique… Ces échanges se font notamment via un programme d’ateliers.

premium L’éducation aux émotions au programme de l’école Sainte-Marie, à Tulle (Corrèze)

Apprendre comment les appareils fonctionnent

 La semaine dernière, deux ateliers ont eu lieu : l’un sur l’hygiène numérique, l’autre sur l’autoréparation électronique. « Le premier consiste à montrer comment utiliser un ordinateur et Internet de manière sécurisée, afin d’éviter aux gens qu’ils soient piratés », précise le bénévole.
L’atelier d’autoréparation électronique permet quant à lui d’aider la personne à réparer un matériel qui ne fonctionne plus. « On regarde avec la personne ce qui se passe et on essaie, avec elle, de comprendre pourquoi le grille-pain, le fer à repasser ne fonctionnent plus. On tente après de réparer, toujours avec la personne ».
L’objectif : lutter contre l’obsolescence programmée et ainsi réduire les déchets.

Développer le nombre des ateliers
Raphaël Durand, l’un des bénévoles, en train d’installer une caméra sur un microscope.

Le but de ce lieu est d’ouvrir à un maximum d’échanges de savoirs. Ainsi, un atelier couture devrait voir le jour rapidement. « Une passionnée de couture nous a sollicités pour faire un atelier. Nous avons déjà une machine à coudre. L’objectif est de faire comprendre aux gens comment elle fonctionne et créer. Nous sommes toujours dans la volonté de faire comprendre le fonctionnement pour mieux l’utiliser ensuite », indique celui qui met aussi à disposition, sur le site internet de la documentation technique, des notices d’utilisation anciennes de matériels, parfois avec les plans. 

Ateliers d’hygiène numérique. Les vendredi 22 octobre à 17 h 30, le vendredi 19 novembre à 17 h 30 et le vendredi 17 décembre à 17 h 30. Ateliers d’autoréparation électronique. Les samedis 23 octobre de 9 heures à 12 heures, le mercredi 17 novembre de 9 heures à 12 heures, le samedi 18 décembre de 9 heures à 12 heures. Ateliers La fripe mobile. Les samedis 20 novembre de 8 h 30 à 12 h 30 et le samedi 11 décembre de 8 h 30 à 12 h 30.
Tarif libre d’adhésion à l’association et à chaque atelier. Renseignements : www.trashuniverse.org

Texte : Estelle Bardelot

Photos : Agnès Gaudin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes