23.5 C
Vichy
mercredi, août 17, 2022

Retour sur les tops et les flops de la victoire bonifiée du CAB face à Pau

sur

Tout n’a toutefois pas été parfait pour Brive qui a encore une fois été très sanctionné dans le jeu. On fait le point.

Paul Abadie, déjà comme chez lui à Brive, a largement contribué au succès du CAB sur Pau

Les tops

 

Recevez par mail notre newsletter CAB Jour de match et retrouvez les informations essentielles et exclusives sur votre club favori.

NL {« path »: »mini-inscription », »id »: »MT_Sports_CAB », »accessCode »: »14014714″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|11|14|16|17123″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4014714″, »idArticlesList »: »4014714″, »idDepartement »: »237″, »idZone »: »11384″, »motsCles »: »1|11|14|16|17123″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »tagsArticle »: »#CABPAU2021″, »urlTitle »: »retour-sur-les-tops-et-les-flops-de-la-victoire-bonifiee-du-cab-face-a-pau »}

 

L’animation offensive. Samedi après-midi, les Corréziens ont été étincelants dans leur animation offensive. Durant le premier acte, presque tous les coups à négocier l’ont été parfaitement.

En plus d’avoir été séduisants avec quatre essais en premières mains et pas moins de 21 défenseurs battus sur la partie, les troupes de Jeremy Davidson ont surtout su être réalistes comme face à Perpignan. Une vraie évolution pour cette équipe briviste qui, l’an passé, avait parfois du mal à être pragmatique.

Comment le CAB s’est conjugué au plus-que-parfait pour s’imposer avec le bonus offensif face à Pau

Le contre en touche. Face à Perpignan, Matthieu Voisin avait joué les sauveurs du bonus offensif en chipant deux ballons dans les airs en fin de match. Et puis samedi, face à Pau, c’est Victor Lebas qui a endossé ce rôle avec deux nouvelles munitions chipées dans l’alignement dans les derniers instants.

Depuis le début de saison, le contre briviste est clairement à son avantage avec huit ballons récupérés en trois rencontres.

La défense. Si Brive a pratiquement donné 13 points aux Palois suite à des erreurs évitables en première période, il a toutefois réussi à ne pas encaisser le moindre point lors du second acte. Le fruit d’un énorme travail défensif qui a toujours su contenir les assauts des visiteurs. Chacun y est allé de son plaquage destructeur ou de son ballon gratté.

Mention spéciale à Saïd Hirèche et Luka Japaridze qui ont réalisé respectivement 14 et 12 plaquages pour seulement un manqué. Sans oublier les entrées en jeu de Matthieu Voisin et Victor Lebas qui se sont aussi occupés de tout ce qui se présentait devant eux.

Les flops

 

 

L’indiscipline. C’est clairement le point noir de la rencontre. Face à la Section, les Corréziens ont été sanctionnés à 18 reprises par Monsieur Praderie. Un total beaucoup trop élevé mais qui n’a en aucun cas porté préjudice, comme face à Perpignan. Sur ce total, la deuxième ligne Ratuva – Lees a notamment été prise cinq fois par la patrouille.

La touche. On en deviendrait presque exigeant après les deux premiers matches quasiment parfaits dans ce secteur de jeu. Mais samedi, le CAB a perdu quatre ballons sur ses propres lancers.

L’affluence au Stadium. Le constat est identique dans toutes les enceintes de Top 14 depuis le début de saison?: les clubs ont du mal à faire le plein. Et Brive n’échappe pas à la règle avec seulement 8.321 personnes présentes samedi. Il n’empêche qu’elles ont clairement donné de la voix pour pousser derrière leurs joueurs. 

Benjamin Pommier
Photos : Stéphanie Para

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes