26.5 C
Vichy
lundi, août 15, 2022

Thomas Laranjeira, un homme neuf physiquement comme mentalement au service du CAB

sur

Absent des matches de préparation ainsi que des deux premières journées de championnat contre Perpignan et Montpellier, Thomas Laranjeira a fait son retour samedi dernier, contre Pau.

Soit 3 mois et demi après son opération de la hanche. Ce qui est un petit exploit quand on sait que sur ce genre d’intervention, la rééducation est plutôt comprise entre 4 et 6 mois.

Ce long temps de rééducation l’avait poussé à repousser son passage sur le billard et à jouer toute la saison dernière avec cette douleur chronique. « J’avais un conflit de hanche, c’est-à-dire une hanche différente de celle de monsieur tout le monde. Avec le sport de haut niveau, avec le tir au but, cela m’avait créé des douleurs chroniques depuis 2 ans. Je m’en suis rendu compte pendant le confinement en courant sur le bitume. Je me suis fait à l’idée de l’opération en septembre 2020. On a décidé de la repousser jusqu’à ce que le maintien soit en poche et comme cela a duré… »Thomas Laranjeira a joué 39 minutes, la semaine passée contre Pau, « sans ressentir la moindre douleur ».

Thomas Laranjeira a finalement été opéré le 7 juin à Toulouse. « Ils ont raboté l’os pour laisser de l’espace entre la hanche et le cartilage. » Depuis, c’est un homme neuf. Physiquement – « la douleur a disparu »- mais aussi mentalement.

Brive tient-il sa charnière référence avec le duo Abadie-Hervé? C’est l’épisode 4 du PodCAB

Recevez par mail notre newsletter CAB Jour de match et retrouvez les informations essentielles et exclusives sur votre club favori.

NL {« path »: »mini-inscription », »id »: »MT_Sports_CAB », »accessCode »: »14017383″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|10|11|14|16|17123″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4017383″, »idArticlesList »: »4017383″, »idDepartement »: »237″, »idZone »: »11384″, »motsCles »: »1|10|11|14|16|17123″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »tagsArticle »: »#UBBCAB2021″, »urlTitle »: »thomas-laranjeira-un-homme-neuf-physiquement-comme-mentalement-au-service-du-cab »}

 

« Quand tu as des douleurs chroniques, que tu as mal quand tu es assis sur ton canapé, ça te ronge, ça t’use, ça te prend ton énergie. Là, tout s’est bien passé. Le maintien a été acquis, l’opération s’est bien passée et je peux m’entraîner normalement. »

« Quand tu as des douleurs chroniques, que tu as mal quand tu es assis sur ton canapé, ça te ronge, ça t’use, ça te prend ton énergie. Là, tout s’est bien passé. Le maintien a été acquis, l’opération s’est bien passée et je peux m’entraîner normalement. »

Sans pour autant griller les étapes, Thomas Laranjeira a attaqué la rééducation la semaine suivant l’opération. « Le premier mois est super-important, il faut retrouver toute la mobilité. Il faut renforcer la hanche. Du coup, je n’ai pas pris de vacances en juin et j’ai bossé avec les kinés. Fin juillet, Jeremy m’a laissé 15 jours de vacances pour reposer le corps. Début août, j’ai repris le physique et l’entraînement rugby il y a 3 semaines. »

Thomas Laranjeira a maintenant besoin d’avoir du temps de jeu pour retrouver son meilleur niveau. « J’en ai encore pour quelques semaines avant d’être à 100 % » dit-il, lui qui découvre cette nouvelle règle du 50-22 dont il pourrait tirer profit avec son gros jeu au pied.Thomas Laranjeira a dépassé la barre des 1.000 points inscrits pour Brive la saison passée.

« Défensivement, cela demande un gros travail de communication entre les ailiers et l’arrière. J’ai l’impression que les équipes s’y sont bien adaptées sur le plan défensif, mais qu’offensivement, elles se cherchent encore pour trouver ces touches dans les 22 adverses. Nous, on a de la chance d’avoir des gauchers et des droitiers. Cela peut-être une arme intéressante pour nous. En attendant, cela favorise je jeu à la main sur les extérieurs puisque cela fait reculer les ailiers. »

Le jour où Lisandro Arbizu a raté le drop de la gagne face à Bath à Bordeaux

L’autre chose qui a changé depuis son retour, c’est que le CAB a annoncé ne pas jouer seulement le maintien, mais la huitième place. Ce qui n’est pas pour lui déplaire. 

« Avoir de l’ambition, ce n’est pas manqué d’humilité. L’objectif est fort. Le club se développe à sa vitesse. On est dans notre quatrième saison avec Jeremy Davidson et avec un groupe stable. On sait qu’on n’aura pas de champions du monde ou des joueurs à 70 sélection, mais on sait aussi que la stabilité de notre groupe peut nous permettre de faire de belles saisons. Je repense au cycle d’avant où on avait fait deux tops 8 avec un groupe stable. En tout cas, ça reste un rêve d’aller loin avec mon club de cœur. »

Pascal Goumy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes