26.5 C
Vichy
lundi, août 15, 2022

Tout savoir sur les trottinettes en libre-service à Montluçon (Allier)

sur

Le lancement des trottinettes électriques Bird à Montluçon s’est déroulé place Piquand, mercredi 22 septembre. Juste devant le lieu de travail de Thomas, sorti pour tester une machine. Convaincu, le jeune homme utilisera le service :

J’aurai un parking devant chez moi et un autre ici. C’est plus pratique que la voiture : il faut que je trouve une place gratuite et que je vienne ensuite à pied. Ça sera un gain de temps et d’argent.

Le dispositif démarre avec environ soixante-dix trottinettes. (Photo Florian Salesse)
Déploiement à partir du jeudi 23 septembre

À partir de ce soir jusqu’à demain, les trottinettes seront déployées dans les soixante-cinq lieux de stationnement identifiés par la ville et la société Bird :

On commence par soixante/soixante-dix trottinettes, puis on montera à cent pour arriver à cent cinquante potentiellement au printemps prochain.

Antoine Picron (responsable Expansion chez Bird France)

C’est une expérimentation d’un an qu’a acceptée la municipalité. Et cela lui coûte… 0 €.

La géolocalisation pour encadrer circulation et vitesse

Frédéric Laporte, le maire, n’y voit que des avantages. D’abord, c’est gratuit pour la collectivité : 

Il y a une vraie sécurité, du matériel d’abord, et du stationnement ensuite. On ne retrouvera pas de trottinettes partout dans les rues, garées n’importe comment.

Frédéric Laporte (Mairie de Montluçon)

L’utilisateur devra en effet retourner son véhicule léger dans un des points de stationnement mis en place. Pas de marquage au sol, mais le système est géolocalisé et le compteur tournera tant que le matériel ne sera pas correctement rangé.Le maire de Montluçon, Frédéric Laporte, à l’essai. (Photo Florian Salesse)

Autre plus, la géolocalisation permet d’adapter la circulation. Dans le vieux Montluçon, la trottinette, qui peut aller jusqu’à 25 km/h, ralentira d’elle-même pour ne pas dépasser les 10 km/h.

De la même manière, la trottinette s’arrêtera si l’utilisateur tente de rouler dans un endroit interdit, comme le jardin Wilson. Seules la route et les pistes cyclables sont autorisées, avec casque sur la tête. Les zones concernées sont matérialisées en rouge dans l’application Bird.

Un développement dans les villes de taille moyenne

Aujourd’hui, Bird est implanté dans vingt villes en France, en majorité des cités de taille moyenne. Il y a Marseille ou Bordeaux, mais aussi « Castres, Millau, Châlons-en-Champagne, Sarreguemines ou Draguignan », liste Antoine Picron. Sans compter Montluçon, et puis Vichy, à partir du vendredi 23 septembre.

Tarification. L’utilisateur paie 1 € au déverrouillage, puis 0,20 centime par minute, via l’application smartphone Bird, disponible sur PlayStore et AppStore.
Des forfaits à la journée (8,90 € pour dix trajets de trente minutes) et au mois (34,99 € pour cinquante trajets de trente minutes) sont disponibles, ainsi que des forfaits de déverrouillage au mois (5,99 €) et de trois mois (9,99 €).
Une caution de 3 € est demandée. 

Entretien. C’est le commerce La Boutique de Sylvie, au 5 avenue de la République, à Montluçon, qui s’occupera de la maintenance du matériel. Les trottinettes resteront 24 heures sur 24 sur place, hors nécessité de recharge et/ou réparation.

Mobilité douce : une nouvelle piste cyclable de 800 mètres derrière le stade Dunlop à Montluçon (Allier) (Août 2021)

Seher Turkmen
[email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes