26.5 C
Vichy
lundi, août 15, 2022

Un fragment de cercueil de Napoléon 1er aux enchères ce dimanche à Moulins (Allier)

sur

Un fragment de cercueil de Napoléon 1er sera proposé à la vente par la maison Métayer, dans le cadre d’une vente aux enchères « Tableaux, mobilier, objet d’art et de collection », ce dimanche 10 octobre, à 14 heures, à la chapelle de l’Hôtel de Paris, à Moulins.

« Une provenance attestée »

« La provenance de ce morceau de cercueil est attestée par deux documents », expliquent Grégoire Avot et Alexandre Berthier, de l’étude du commissaire-priseur Pierre-Guilhem Métayer (installée à Moulins), qui ont enquêté sur la véracité de cet objet en bois.
« L’un des documents a été donné par le Prince de Joinville – fils de Louis-Philippe et capitaine de la frégate « La Belle Poule » qui transporta en 1840 la dépouille de Napoléon de Sainte-Hélène à la France – à Jacques André Manuel (né en 1791 à Nevers-mort en 1857 à Nevers), membre de la chambre des députés représentant la Nièvre entre 1838 à 1851. Le second est signé de la main du Commandant de vaisseau Hernoux, qui conduisait le bateau ayant ramené le cercueil ».
« Le cercueil était démembré, et il a été coupé en plein de morceaux. Plusieurs se sont retrouvés sur le marché des ventes aux enchères avec un certain turnover. Le dernier, c’était il y a deux ans, cela reste extrêmement rare ».
Cet objet historique était resté dans la descendance de Jacques André Manuel jusqu’à nos jours.

« Dans une seule et même famille, c’est une chance. Ses descendants, qui préfèrent garder l’anonymat, mais qui habitent toujours la région, la Nièvre et l’Auvergne, l’avaient précieusement conservé dans un coffre. Ils ont aujourd’hui décidé de le vendre. Cet objet est à la fois intéressant par sa provenance locale et par sa valeur patrimoniale. Il sera d’ailleurs vendu avec les deux manuscrits ».

Recevez par mail notre newsletter éco et retrouvez l’actualité des acteurs économiques de votre région.

NL {« path »: »mini-inscription/MT_Decideur », »accessCode »: »14023905″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|10|13|80|86|1903″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4023905″, »idArticlesList »: »4023905″, »idDepartement »: »221″, »idZone »: »6124″, »motsCles »: »1|10|13|80|86|1903″, »premium »: »false », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »urlTitle »: »un-fragment-de-cercueil-de-napoleon-1er-aux-encheres-ce-dimanche-a-moulins-allier »}

Des souvenirs de la confiserie Théodore Buck mis aux enchères à Moulins

Quels acheteurs,  quel prix ?

Quels acheteurs pour cet objet hors du commun ? La vente vise clairement les nostalgiques de l’époque napoléonienne, des collectionneurs français ou étrangers, car Napoléon suscite de l’intérêt dans le monde entier, notamment au Royaume-Uni, jusqu’en Chine.

Ce morceau de cercueil est estimé entre 600 et 800 €. « Cela reste raisonnable, sans commune mesure avec les objets que Napoléon a touchés, comme une chemise, un bicorne. Ou tout objet militaire, ou encore des objets prestigieux comme ce traîneau de l’impératrice Joséphine, finalement préempté par l’État pour plus de 200.000 euros lors de la vente aux enchères organisée à Fontainebleau en mai dernier, à l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte.

Ariane Bouhours

[email protected]

Exposition. L’exposition au public se déroulera au 10, cours Jean-Jaurès, à Moulins ce vendredi 8 octobre, de 15 à 18 h ; samedi 9 octobre, de 9 à 12 h et de 14 à 18 h, et dimanche 10 octobre, de 10 h à 11 h 30.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes