24.5 C
Vichy
jeudi, août 11, 2022

Une défaite mais un verre à moitié plein pour le Clermont Foot

sur

Les images d’une VAR (encore) défaillante ne leur serviront pas, et Niko Kovac et Johan Gastien vont donc rester campés sur leur position… pour savoir qui doit payer son coup. « J’ai gagné un pari avec Gastien et il me doit une bière », a pourtant assuré l’entraîneur monégasque, convaincu que la dernière touche du match était pour son équipe. Ce que le milieu clermontois a contesté, à propos du « petit fait de jeu qui a détendu l’ambiance », hier, en fin de rencontre. « Il m’en doit deux, je n’en démordrai pas ».

Pour un Clermont Foot qui vient de boire la tasse à Rennes, cette histoire de pintes n’a pas enlevé l’arrière-goût des regrets, hier, après un match qu’il n’a pas su garder en main. Mais le verre est quand même à moitié plein pour un promu qui a retrouvé une partie de son vrai visage. Sans commune mesure, en tout cas, avec celui du Roazhon Park.

Clermont allait beaucoup mieux qu’il y a quatre jours, et rien que ça doit suffire, déjà, à requinquer une équipe auvergnate toujours dans le dur. Hier après-midi, les 11.529 spectateurs (nouveau record) n’ont pas tenu rigueur de l’accident de mercredi. Ni de la fin de série d’une formation qui aura donc tenu 18 rencontres de suite au Montpied, depuis le 24 octobre 2020, sans la moindre défaite.

Celle d’hier soir ne doit rien au hasard. En face, l’AS Monaco a opposé au CF63 des qualités qui en disent long sur le fossé qui sépare un club européen d’un autre qui découvre la Ligue 1. Ben Yedder et ses copains ont frappé six fois au but de Desmas, hier. Mais chacun de leurs trois tirs cadrés a fait mouche.

NL {« path »: »mini-inscription », »id »: »MT_Sports_Clermont_Foot », »accessCode »: »14018912″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »1|11|18|19″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4018912″, »idArticlesList »: »4018912″, »idDepartement »: »282″, »idZone »: »30603″, »motsCles »: »1|11|18|19″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »MT », »sousDomaine »: »www », »urlTitle »: »une-defaite-mais-un-verre-a-moitie-plein-pour-le-clermont-foot »}

« Je retiens  la réaction »

Pascal Gastien (empty)

Chirurgicaux à défaut d’être géniaux, les Monégasques ont profité des brèches clermontoises, pourtant pas grosses. « Nos petites erreurs », comme les a appelées Pascal Gastien, ont coûté très cher aux locaux. Un peu d’inattention, sur l’égalisation de la 25e, un mauvais placement, dès le retour des vestiaires, une défaillance de Desmas, au début des arrêts de jeu, ont suffi à donner au score une ampleur un peu trompeuse.

Car les Clermontois, on le répète, ont renoué avec leurs qualités. Précis, mobiles, multiples dans leurs approches, Jason Berthomier et ses partenaires ont tout maîtrisé durant les vingt premières minutes. Et Bayo a ainsi renoué avec le but, son 4e de la saison, dès la 7e minute.

Comme son équipe, l’attaquant clermontois n’a pourtant pas retrouvé tout son « mojo », et il a aussi gâché de précieuses munitions. Celle de la 17e est partie au-dessus, comme à 1-1 à la 44e, malgré des positions idéales.

À 2-1, Clermont aurait aussi pu recoller par Dossou. Mais le Béninois a d’abord raté le cadre (53e), avant de buter sur un Nübel déterminant (67e). Si on mêle à tout cela le penalty que Berthomier aurait pu obtenir, à 1-0, à la 14e minute, la frustration pourrait prendre le dessus.

« Mais je retiens la réaction », positive l’entraîneur, qui notera aussi que son équipe, retombée à la 15e place, conserve trois et cinq points d’avance sur le barragiste et le premier relégable. Avant de jouer un match de « son » championnat, dimanche prochain, à Lorient, il se servira de tout ça pour se convaincre, à raison, que son équipe va quand même mieux.

Laurent Calmut

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes