23.5 C
Vichy
mercredi, août 17, 2022

Une deuxième plainte pour viol déposée contre un gynécologue parisien de l’hôpital Tenon

sur

INFO LE FIGARO – Une autre patiente du docteur Emile Daraï a déposé plainte pour «viol en réunion». Le spécialiste de l’endométriose faisait déjà l’objet d’une enquête pour «viol par autorité sur mineure de plus de 15 ans».

Une nouvelle plainte visant le médecin spécialiste de l’endométriose Emile Daraï a été déposée jeudi 30 septembre, a confirmé au Figaro le parquet de Paris. La plainte pour «viol en réunion» a été rattachée à l’enquête initialement ouverte le 28 septembre lors du dépôt de plainte d’une patiente pour «viol par autorité sur mineure de plus de 15 ans». Les deux plaintes visent le même praticien.

La jeune femme d’une vingtaine d’années a déposé plainte dans la soirée du 30 septembre, poussée par ses parents. «Elle regardait avec ses parents une émission sur l’affaire Daraï. Elle a pleuré. Ses parents ont compris et lui ont dit qu’il fallait déposer plainte», rapporte au Figaro une source proche du dossier.

Le 20 septembre dernier, après avoir reçu plusieurs signalements de la part de patientes du Dr Daraï, l’hôpital Tenon, où exerce ce médecin, avait diligenté une enquête interne. L’Ordre des Médecins avait alors aussi reçu trois signalements portant sur des violences gynécologiques datant de 2014. Une enquête judiciaire avait finalement été ouverte.

L’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (APHP) avait alors assuré au Figaro «prendre ces accusations très au sérieux». Le professeur Emile Daraï avait, lui, indiqué via l’AP-HP «contester les faits dont on l’accuse et récuser des propos qu’il juge diffamatoires», affirmant s’en remettre «à l’enquête interne».

À VOIR AUSSI – Quels sont les vrais chiffres des violences faites aux femmes?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes