24.5 C
Vichy
jeudi, août 11, 2022

Une dixième mission au Togo pour l’association Solidarité Afrique Livradois Forez, basée à Ambert (Puy-de-Dôme)

sur

Le schéma de fonctionnement de Salif est bien rodé : près de deux ans pour réunir du matériel avec l’aide d’associations partenaires mais aussi de particuliers ou même d’établissements scolaires, en cas de changement de mobilier par exemple. Puis, un dîner pour récolter des fonds, en alternance avec l’année de voyage à Lomé. Mais en 2020, le dîner n’a bien sûr pas eu lieu pour cause de crise sanitaire. Cela n’empêche par le président, Albert Luchino, et ses amis d’avoir mené encore une fois la préparation de leur mission à bien. La 10e mission d’ailleurs !

Primée par La Poste, l’association d’Ambert Salif pourra continuer d’offrir des cartables solaires au Togo

Une équipe partira  le 23 octobre

Le 13 septembre, un container a rejoint les entrepôts de l’entreprise Omerin, partenaire de Salif, et une quinzaine de membres de l’association et de sympathisants se sont affairés pour charger tables médicales, fauteuils roulants, mobilier, mais aussi consommables pour le milieu hospitalier. Au total, 66 m3 de matériel qui ont pris la route de Lomé. Le chargement devrait arriver dans un mois environ. Tables médicales, fauteuils roulants, vélos… ont pris place dans le container pour le Togo.

L’équipe de sept membres de Salif partira elle le 23 octobre pour aller décharger le matériel et le répartir dans les différents établissements ciblés par l’association.

« Ces dons, nous les avons rassemblés durant deux ans. Nous travaillons avec l’association Envie de Saint-Étienne qui nous fournit du matériel médical. Les Pharmaciens humanitaires de Clermont-Ferrand nous ont donné des consommables, blouses, pansements et aussi une palette de gel hydroalcoolique. »

albert luchino (Président de Salif)

Les particuliers sont eux mis à contribution pour de l’électroménager, du petit mobilier ou même certaines années pour des motoculteurs. 

Et sur place à Lomé, les membres de Salif savent déjà avec quelles associations ils vont travailler. Les établissements qui reçoivent les dons de matériel sont suivis d’un voyage sur l’autre, ce qui permet d’évaluer les besoins et l’utilisation du matériel donné. 

« Nous avons deux nouveaux centres de santé à équiper. L’un est à Lomé même, l’autre à 200 km de la capitale, dans la brousse. »

albert luchino (Président de Salif)

Les membres de Salif avaient aussi eu connaissance de la construction d’une nouvelle clinique il y a deux ans. 

Solidarité Afrique Livradois-Forez s’apprête à repartir d’Ambert pour la neuvième fois vers le Togo

Elle est aujourd’hui achevée et l’association va contribuer à son équipement. Pour ce qui est des déplacements en brousse que l’équipe fait d’habitude, cette année, c’est l’incertitude. « On ne connaît pas les contraintes liées à la crise sanitaire, commente le président de Salif, ni les zones où on pourra aller. Tout ce qu’on sait pour l’instant, c’est qu’on devra faire un test avant de prendre l’avion, un autre à l’arrivée et rester confiné 24 heures le temps d’avoir les résultats. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes