26.5 C
Vichy
lundi, août 15, 2022

Violences conjugales : un premier bracelet anti-rapprochement dans la région de Montluçon (Allier)

sur

C’est une première sur le ressort du tribunal judiciaire de Montluçon. Un homme à qui l’on reproche des violences conjugales va porter un bracelet anti-rapprochement, a indiqué ce mercredi 22 septembre 2021, le procureur de la République de Montluçon Loïc Eyrignac.

Ce Montluçonnais de 21 ans devait être jugé en novembre prochain pour des coups sur sa compagne, et avait pour interdiction, jusqu’à l’audience, d’entrer en contact avec la victime. Mais cet homme n’a pas respecté la proscription, a envoyé des messages ou appelé cette personne.

Violences conjugales : en cas de danger imminent, les médecins pourront signaler directement au parquet de Clermont-Ferrand

Comment ça fonctionne

Le bracelet anti-rapprochement, généralisé dans toute la France en début d’année 2021, permet de géolocaliser le conjoint ou l’ex-conjoint violent et de déclencher un système d’alerte lorsqu’il s’approche de la personne protégée au-delà d’un périmètre défini par le juge.

Dans ce cas, il est immédiatement contacté par une plateforme de téléassistance. S’il ne répond pas ou ne rebrousse pas chemin, les forces de l’ordre sont alertées.

La personne protégée dispose quant à elle d’un boîtier qu’elle doit toujours garder avec elle et qui lui permet d’être elle aussi géolocalisée.

Il est à noter que la distance d’alerte ne peut être inférieure à un kilomètre, ni supérieure à dix kilomètres.

Guillaume Bellavoine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes