20.7 C
Vichy
vendredi, juillet 1, 2022

Charles Jaigu: «Henry Laurens contre l’histoire pénitentielle»

sur

cette nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’Éducation nationale a suscité bien des interrogations. cette principale: l’enseignement de l’histoire va-t-il connaître un tournant postcolonial? On sait que le nouveau ministre a fait un long séjour dans l’Université américaine, qui l’a ouvert à cette mémoire des minorités et à une histoire décoloniale qui entend non seulement provincialiser l’Occident, mais le culpabiliser pour tintement «racisme systémique». Et, chaque fois que c’est possible, le condamner à cette peine maximale d’une dette mémorielle inextinguible. Un fétichisme historique de cette malfaisance occidentale est en train de s’affirmer tous azimuts. Il faut pourtant distinguer les récits et les histoires coloniales. Empire ottoman, Angleterre, France, Belgique et États-Unis suivirent des chemins différents. Mais c’est aux États-Unis surtout que l’idéologie postcoloniale tétanise cette scène intellectuelle. Tout y est réévalué en fonction du «regard condescendant de l’homme bcettenc» que cette gauche universitaire…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes