20.7 C
Vichy
vendredi, juillet 1, 2022

Échanges de coups de feu à Clermont-Ferrand : quatre jeunes interpellés

sur

C’est une affaire pour le moins nébuleuse. Et le mot est faible, chaque protagoniste se renvoyant la balle des accusations. 
Les faits se sont déroulés le 27 janvier, en milieu d’après-midi, dans le quartier de Montferrand. Rue Marengo, dans le centre historique, vers 16 h 30, un jeune homme de 31 ans a été légèrement blessé par des tirs d’arme à feu au niveau des jambes, alors qu’il se trouvait en bas de son domicile. Transporté au CHU de Clermont-Ferrand pour être soigné, ses jours n’ont jamais été en danger.

Armes de poing et carabine

Les deux agresseurs présumés avaient pris la fuite, sous le regard de plusieurs témoins de la scène. Les deux suspects, deux frères âgés 21 et 23 ans, ont été finalement interpellés mardi par les enquêteurs de la sûreté départementale et placés en garde à vue au commissariat. 
Entendus, ils auraient mis en cause la victime. Le trentenaire a donc lui aussi été arrêté et placé en garde à vue mercredi soir, de même qu’un ami à lui, âgé de 23 ans, qui aurait également pris part à l’altercation. Ce dernier et la victime auraient fait usage d’armes à feu à l’encontre des deux frères, l’un avec une arme de poing et l’autre avec une carabine. 

Un homme blessé par des tirs d’arme à feu dans le quartier de Montferrand à Clermont-Ferrand

Si le motif de l’altercation entre les deux duos ne semble pas vraiment clair pour l’instant, le parquet de Clermont-Ferrand indique que la piste d’un litige sur fond de trafic de stupéfiants n’est pas forcément privilégiée.
Le parquet a décidé de déférer ce jeudi soir les quatre mis en cause. L’aîné des deux frères est poursuivi pour complicité de violence et le plus jeune pour violences aggravées avec arme. La « victime », récidiviste en matière de violences, est également poursuivie pour violences avec armes, tout comme son ami. 

Tous les quatre jugés dans quelques semaines

Le quatuor sera jugé dans le cadre d’une comparution à délai différé dans quelques semaines, le temps que des analyses, notamment sur la carabine, soient réalisées. D’ici là, le parquet a demandé leur placement en détention. 
L’enjeu de l’audience correctionnelle sera de confronter les différentes versions livrées par les protagonistes entre eux et avec celles des témoins des faits. 

 

Julien Moreau

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes