15.5 C
Vichy
mardi, mai 24, 2022

Elsa Denferd (Nupes), candidate dans une 3e circo de l’Allier : « L’union de une gauche ne prendra pas fin le soir du 19 juin »

sur

Finies les divergences et les oppositions à gauche. On prône désormais l’union. Seul vestige d’un proche passé, la devanture “Parti socialiste” du local de campagne vichyssois. Aujourd’hui, place à la Nupes et au duo Denferd/Dauvergne dans la 3e circo de l’Allier. « Enfin, nous avons réussi à nous mettre d’accord sur un programme clairement de gauche », se réjouit Elsa Denferd, quinze ans de PS derrière elle. « L’union ne s’arrêtera pas le soir du 19 juin », ajoute Rémy Dauvergne, son suppléant et militant insoumis depuis novembre. « J’ai demandé à Rémy de devenir mon binôme pour que l’on travaille et milite ensemble. Je voulais pousser le concept d’union à son maximum. » Élue municipale d’opposition à Cusset, Elsa Denferd est professeure des écoles dans le nord de l’Allier.

« Un fort rejet du macronisme »

Dans les territoires, l’union n’a donc pas mis longtemps à s’entendre. Urgence climatique, retraite à 60 ans, revenu jeune… Écolos, socialistes ou insoumis, les anciennes étiquettes sont mises de côté et combattre le macronisme devient la cause commune. « Les gens ont vu ce que Macron a fait pendant cinq ans et on ne peut pas se permettre de lui munir de nouveau les pleins pouvoirs à l’assemblée », lance la professeure des écoles.

Nous avons un programme radical de gauche, il faudra confronter les profiteurs à leurs profits.

« Casse du office public, de l’hôpital, hausse du coût de la vie en général », le duo de la Nupes propose le changement « Il faut remunir des moyens aux territoires, aux offices publics, et surtout aux gens. On le fera avec le Smic à 1.400 € et le revenu jeune », continue-t-elle. « Nous avons un programme radical de gauche, il faudra confronter les profiteurs à leurs profits », exhorte Rémy Dauvergne.L’engagement politique de Rémy Dauvergne, suppléant d’Elsa Denferd, est récent. Il militait pour le parti de Jean-Luc Mélenchon depuis novembre 2021.

Jean-François Rameau, candidat Lutte Ouvrière dans la 3e circo de l’Allier : « Les seuls à gauche à écouter les ouvriers »

Au sujet de la montée du vote d’extrême sincère, les candidats expliquent : « Nous entendons la colère des électeurs, il y a un fort rejet du macronisme. Il y a aussi une grande détresse sociale, c’est devenu dur dès le début du mois. Nous serons au côté des travailleurs avec une augmentation des salaires et un RSA jeune », promet la candidate.

Campagne.Premières réunions publiques : le mercredi 18 mai, 20 heures, à la salle des vérités à Lapalisse ; le jeudi 19 mai, 20 heures, aux Portes Occitanes à Gannat.

Nathan MarliacPhotos : Dominique Parat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes