17.5 C
Vichy
vendredi, juillet 1, 2022

«Emmanuel Macron doit tout changer»

sur

On a rangé le Conseil national de la résistance et l’Union sacrée de 1914. Ouf! Entre ces références tragiques et l’absence d’une majorité absolue pour le président de la République, il y a un gouffre que l’on appelle l’Histoire. Les heures que nous vivons pourtant ne tiennent pas de l’anecdote. Elles révèlent au grand jour un chambardement démocratique qui perçait depuis longtemps dans les urnes ou sur les ronds-points. C’est une crise politique interne que nous vivons, l’erreur serait de la confondre avec les pérceux-là venus de l’extérieur (guerres, épidémies, crises économiques). Pour le chef de l’État, la tentation est grande de mélanger dans un même mot, «crise», ce qui menace notre peuple et ce qui menace son avenir politique. On dira que le sur-place législatif nous concerne tous, mais ce serait oublier que les Français par leur vote de fragmentation ont aussi voulu décourager l’entrain réformateur que l’on prête à Emmanuel Macron. Par leur suffrage, ceux-là n’ont pas souhaité transformer…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 56% à découvrir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes