14.5 C
Vichy
lundi, août 15, 2022

«Est-il éthique de trier les malades dans un contexte de crise sanitaire ?»

sur

ANALYSE – Si le choix des malades à soigner en priorité est hélas une réalité dans un contexte de pandémie et de crise de l’hôpital, il faut veiller à protéger le principe d’égalité qui régit notre système de soins, explique la journaliste à FigaroVox et aux pages Débats du Figaro.

Le 1er janvier 2022, le professeur émérite au CHU Pitié-Salpêtrière, André Grimaldi, s’interrogeait : « Une personne revendiquant le libre choix de ne pas se faire vacciner ne devrait-elle pas assumer en cohérence son libre choix de ne pas se faire réanimer ? » Ses propos ont donné lieu à d’importants débats entre les soignants.

Ce questionnement choque une grande partie de l’opinion car il fait d’une faible partie des Français une catégorie à part du reste de la population. Ces 10% d’adultes non-vaccinés sont pourtant dans leur bon droit. En effet, la loi Kouchner de 2002 prévoit qu’« aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment ».

En opposition à ce positionnement moral, qui différencierait le bien du mal, le juste de l’injuste ou encore l’acceptable de l’inacceptable, de nombreux soignants ont revendiqué une approche éthique de leur profession, visant à…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes