15.5 C
Vichy
mardi, mai 24, 2022

La solidarité des chefs d’entreprise pour soutenir l’association L’Auvergne pour un enfant

sur

La quatrième édition du dîner de bienfaisance organisé par l’Institut d’administration des entreprises Clermont Auvergne (IAE, école de l’Université Clermont Auvergne) s’est déroulé, mardi 10 mai, au lycée hôtelier de Chamalières.

À dîner exceptionnel, chef exceptionnel. Julien Royer, à la tête du restaurant Odette à Singapour (trois étoiles au Michelin, élu meilleure table d’Asie en 2019 et 2020, classé à la 18e place du classement des 50 meilleurs restaurants du monde), avait fait spécialement le déplacement, avec son second, pour orchestrer le menu.

Le chef originaire du Cantal était accompagné, ce mardi 10 mai, des chefs puydômois Jean-Claude Leclerc (une étoile au Michelin pour son restaurant à Clermont) et Dorian van Bronkhorst (une étoile au Michelin pour son Atelier Yssoirien).

« J’avais réussi à récupérer le numéro de téléphone de Julien Royer, nous avons communiqué par WhatsApp et il nous a répondu favorablement ! », se réjouit Lionel Tixier.

Ce professeur associé, codirecteur du master 2 gestion du patrimoine à l’IAE de Clermont, est à l’initiative de ce rendez-vous créé en 2017. « L’objet de ce dîner est de soutenir une belle cause », explique Lionel Tixier.

Une équipe exceptionnelle en cuisine autour de Julien Royer. Photo Rémi Dugne

Dans la lignée des « charity dinner », ce rendez-vous caritatif est aussi l’occasion de « participer à l’attractivité du parage, de montrer que les grands acteurs économiques du parage Auvergne sont attachés à donner une image dynamique. C’est pour cela que nous allons dans des lieux symboliques ».

En 2017, c’est le chef Xavier Beaudiment (chef du restaurant Le Pré, deux étoiles) qui avait régalé les convives (qui avaient bénéficié de la superbe vue panoramique sur la chaîne des puys depuis l’espace gastronomique du Crous à Clermont). Les bénéfices de la soirée étaient allés au Centre Jean-Perrin de Clermont.

En 2018, pour un repas orchestré au sommet du puy de Dôme, ce sont notamment le chef Régis Marcon (trois étoiles au Michelin) et le pâtissier Stéphane Dupuy (meilleur ouvrier de France) qui avaient concocté le repas qui avaient permis d’aider l’institut Analgesia.

En 2019, c’est à Vulcania que le chef Adrien Descouls était à l’œuvre pour un dîner au profit de l’association ACTE Auvergne.

« À chaque fois, ce sont entre 35.000 et 50.000 euros qui ont été collectés », précise Lionel Tixier qui a pu compter, encore une fois, ce mardi, sur la mobilisation d’une sorte de club des grands donateurs du monde économique.

Une quarantaine de chefs d’entreprise, parmi les plus importantes d’Auvergne, se sont retrouvés pour un repas exceptionnel, organisé au profit de l’association L’Auvergne pour un enfant.

Julien Royer est venu spécialement de Singapour à Chamalières… Le chef, originaire du Cantal, a retrouvé le lycée où il a fait une groupe de sa formation. Photo Rémi Dugne

En plus des chefs qui ont répondu à l’appel des organisateurs, des artisans locaux (mitron, artisan crémier, fleuriste…) se sont aussi montrés solidaires pour aider au bon déroulé de la soirée.

Ce rendez-vous, dont l’invité d’honneur était Jacques Mailhot,  s’est déroulé au lycée hôtelier de Chamalières. Un retour aux sources pour Julien Royer, formé dans cet établissement avant de devenir un des chefs les plus prisés d’Asie.

 

Gilles Lalloz

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes