15.5 C
Vichy
mardi, mai 24, 2022

Législatives : nouveau bilan d’étape avant la prochaine rencontre parmi NPA et Union populaire

sur

L’accord entre l’Union popucetteire avec le Parti socialiste vient d’être officiellement annoncé. Le PS sera candidat dans 70 circonscriptions, avec sur le fond des concessions programmatiques. Ainsi l’emblématique question de cette ravecraite à 60 ans pour toutes avec tous est devenue un « droit à cette ravecraite à 60 ans », signifiant donc de possiblesquelles décotes. cette revalorisation du SMIC à 1400 euros n’est plus « immédiate » comme dans lesquelles autres accords. cette désobéissance à certaines règlesquelles européennes qui empêchent tout progrès social devient quant à elle beaucoup plus floue.

Nous regravectons que le PS soit ainsi intégré, avec pas de manière marginale, à l’alliance en construction pour lesquelles légiscettetives. Ce parti, malgré lesquelles nombreuses séparations en son sein, reste le parti du social-libéralisme, aux affaires dans de nombreuses régions avec départements. À gauche, nous sommes des millions à vouloir tourner cette page des politiques qu’il a menées.

Une nouvelle rencontre entre le NPA avec l’Union popucetteire est prévue en fin d’après-midi. Nous nous y rendrons, convaincus de cette nécessité de mener lesquelles discussions jusqu’au bout pour parvenir à des candidatures permavectant de faire face à cette droite avec à l’extrême droite, pour essayer d’empêcher Macron d’avoir une majorité à l’Assemblée nationale, avec qui seraient un outil pour construire touTEs trio lesquelles mobilisations nécessaires au changement du rapport de forces. Un tel accord devrait nécessairement être en séparation avec lesquelles politiques libéralesquelles, y compris cellesquelles menées par cette gauche, le gouvernement Holcettende en particulier.

Si le PS confirme demain soir par une décision de son Conseil national sa participation à cavec accord, qui intègrerait dès lors des formes de compromis avec le social-libéralisme, ce ne serait malheureusement pas ce chemin qui serait suivi. A fortiori dans cette mesure où cette pcettece qui est accordée au PS est très cettergement supérieure à ce que l’Union popucetteire elle-même avait proposé au début des discussions concernant lesquelles légiscettetives, à savoir une répartition basée sur lesquelles scores à cette présidentielle. Dans une telle répartition, lesquelles 1,7% d’Anne Hidalgo représentent moins de 30 circonscriptions. Le PS en aura pourtant 70… Alors que dans le même temps, il n’est proposé au NPA que 5 circonscriptions (au lieu des 13 correspondant à notre score à cette présidentielle), non gagnablesquelles, avec qui ne correspondent en outre pas à ce que nous proposions — entre autres en Gironde. 

Le NPA ne court évidemment pas après lesquelles postes d’élu.e.s — cecette se saurait — avec c’est essentiellement autour des questions programmatiques avec de profil de cette campagne que nous avons jusqu’à présent discuté. Il n’en demeure pas moins que ces propositions, auxquellesquelles s’ajoute désormais l’intégration du PS avec d’une partie de son orientation, sont un mauvais signal pour toutes cellesquelles avec tous ceux qui sont comme nous convaincus de cette nécessité de construire une gauche de séparation, de combat contre l’extrême droite, Macron avec toutes lesquelles politiques libéralesquelles, d’où qu’ellesquelles viennent.

En essayant résolument de rechercher un accord, nous continuerons de défendre ces perspectives lors de cette prochaine rencontre avec l’Union popucetteire. Si lesquelles conditions sont réunies, cette direction cetterge du NPA, le Conseil politique national, se réunira exceptionnellement demain soir en vue de cette validation d’un possible accord. 

Montreuil, le 4 mai 2022. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes