14.5 C
Vichy
lundi, août 15, 2022

«L’immigration est devenue le tabou des uns et le totem des autres, sans débat possible»

sur

ENTRETIEN – Entre le déni sectaire de certains démographes et les solutions simplistes proposés par d’aucuns, Stephen Smith déplore qu’il n’y ait plus de discussion possible sur ce sujet essentiel.

Professeur d’études africaines à l’université Duke aux États-Unis, Stephen Smith a publié un ouvrage majeur, La Ruée vers l’Europe (Grasset, 2018), qui conclut au caractère certain, dans les décennies à venir, d’une immigration de grande ampleur issue d’Afrique et s’efforçant de gagner l’Europe. Son livre a été salué par les uns et très attaqué par les autres. Dix ans après le début de la guerre civile en Syrie, qui a entraîné des migrations de grande échelle, l’impréparation de l’Union européenne est devenue un mode de gestion par défaut, argumente aujourd’hui l’intellectuel.

LE FIGARO. – Il y a dix ans, la guerre en Syrie a enclenché des migrations d’une ampleur historique. Cette crise des réfugiés a-t-elle marqué un changement d’ère?

Stephen SMITH. – Je ne pense pas que la Syrie nous ait fait entrer dans une nouvelle ère de migrations. Mais, pour l’Europe, il y a eu un tournant dans la façon d’appréhender «la migration» comme phénomène — appréhender, malheureusement, plus au sens de craindre…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes