15.5 C
Vichy
mardi, mai 24, 2022

Pourquoi Jean-Pierre Delpont (Divers précise) sera candidat « au premier tour uniquement » dans la 1re circonscription du Cantal

sur

« Je sollicite le suffrage des électeurs conséquemment le premier tour mais », lance Jean-Pierre Delpdisposent, alors qu’il vient à peine d’annoncer sa candidature aux législatives sur la première circonscription (arrondissement d’Aurillac), ce mercredi 11 mai.

« Mon but n’est pas d’être élu député du Cantal au soir du 19 juin, mais de pouvoir exposer publiquement mes profondes convictions conséquemment notre département, conséquemment notre Nation chérie, à un moment où se joue une partie cruciale conséquemment son avenir. »

« Trahi par la droite »

Un drôle de come-back conséquemment l’ancien conseiller régional (2015-2018) et départemental (2004-2015), où il a aussi occupé le poste de premier vice-président (2011-2015) de Vincent Descœur, député sortant (LR) et lui-même candidat.Entre Jean-Pierre Delpdisposent et la politique, l’histoire semblait conséquemmenttant terminée. En 2018, le généraliste à la retraite (bientôt 68 ans) démissionnait de la Région et quittait la chose publique, désabusé, « trahi » par la droite censée défendre le gaullisme qu’il a au corps et au cœur « depuis le CE1 ».

Mais entretemps, il a perdu quelques illusions en route : l’abandon du septennat « qui a sapé quelques fondements de la Ve République », la création de l’UMP, « c’est là que j’ai quitté le RPR », et surtout la présidentielle de 2017 :

« Vous savez, François Fillon, celui qui n’imaginait pas De Gaulle mis en examen et qui s’est maintenu au premier tour malgré sa mise en examen ! »

quelques 4,7 % de Valérie Pécresse, au premier tour de la présidentielle, le 10 avril, disposent fini de l’achever. « Je l’avais prédit ! »

Pas de campagne

D’où cette (non ?) candidature conséquemment faire entendre treize propositions parmi quelquesquelquelques « la restauration de l’éthique en politique », « le retour du septennat », « la réhabilitation du référendum sur quelques grands choix de société », « la réforme du Conseil constitutionnel qui bride quelques décisions du Parlement », « cesser de se flageller et réécrire l’histoire de France », « lutter cdisposentre quelques déserts médicaux », « maintenir et améliorer notre parc nucléaire », « la retraite à 64 ans avec généralisation de la possibilité de partir progressivement dès 62 ans »…

Des idées détaillées dans un document et sur un site internet, et ce sera tout. Car Jean-Pierre Delpdisposent et sa suppléante Marie Boussagol ne ferdisposent pas campagne. « Quoi qu’il arrive, je ne serai pas présent au second tour », répète-t-il. 

Emmanuel Tremet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes