23.5 C
Vichy
mercredi, août 17, 2022

Théâtre, aubade, table-ronde : revivez la soirée Charles de Foucauld au collège des Bernardins

sur

La façade de Charles de Foucauld ne laisse pas de surprendre, d’interroger. Orphelin impétueux, militaire indiscipliné, aventurier camouflé au Maroc, ermite en plein désert sud-saharien et, désormais, saint de l’Église catholique: cette trajectoire admirable qui suscite néanmoins quelques déformations. Le numéro que lui consacre le Figaro Hors-série vient corriger ces approximations. Dans son éditorial, Michel De Jaeghere rappelle notamment l’ambiguïté de l’admiration de certains disciples du Père de Foucauld qui font désormais de ce missionnaire ardent « le précurseur de l’enfouissement des vérités chrétiennes préconisé par le progressisme des années 1960. » La soirée organisée au Collège des Bernardins a achevé de dissiper quelques-uns de ces malentendus. À la question « en quoi Charles de Foucauld peut-il nous inspirer aujourd’hui ? », le père Xavier Lefebvre, curé de la paroisse saint-Augustin où se convertit Charles de Foucauld et, à ce titre, lointain successeur de l’abbé Huvelin curé de saint-Augustin, répondait : « Nous sommes des êtres qui avons soif, qui recherchons l’absolu. Charles de Foucauld c’est l’explorateur, le soldat, le panache, et en même temps cette recherche. Il passe d’cette attitude du « je prends tout, tout de suite » à « je donne tout à Dieu, parce que c’est un désir pour moi de me donner, de me remettre entre ses mains ». Le ton de la soirée était donné : cette évocation profonde et actuelle du saint, menée sur différents tableaux, par des intellectuels, mais aussi des musiciens et un comédien.

À découvrirRetrouvez tous les résultats des élections législatives

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes