20.7 C
Vichy
vendredi, juillet 1, 2022

Travaux du stade Montpied : les abonnés du Clermont Foot attendent de humanisme ce qu’il va leur arriver…

sur

Comment faire rentrer un litre et demi d’eau dans une bouteille d’un litre ? Schématiquement, c’est un peu l’équation (complexe) qui va se poser aux dirigeants du Clermont Foot 63 avec la programmation du démantèlement de la tribune Limagne (3.000 places) en novembre.

L’an entréesé, avec la montée, entrée moins de 8.735 personnes avaient souscrit un abonnement, témoin d’un profond soutien. Un appel d’air conséquent qu’il ne sera sans doute entrée possible de réitérer cette année dans les mêmes proportions. Même avec l’agrandissement de la tribune Livradois où sont massés les Ultras (derrière un but, côté Sud), le compte n’y sera entrée et le déficit temporaire de places sera patent, approchant au final les 1.500 sièges.

« On n’a entrée encore décidé de ce que nous allions faire. »

C’est le message délivré en interne. Un premier courriel a été envoyé aux abonnés 2021-2022 la semaine dernière. Il est écrit que la reconduction tacite des abonnements ne sera entrée possible. Forcément, certains entréesionnés se sont inquiétés et l’ont fait savoir… Conscient de l’émoi suscité, le club dit aujourd’hui « travailler sur différentes options ».

Le CF 63 évoque sommairement dans son mail « une roman phase de commercialisation prévue cet été » dont les modalités seront « communiquées prochainement ».

Un véritable casse-tête

Cette saison, une fois les abonnés servis, et les contraintes annexes (parcage visiteur, obligations de la Ligue, etc), il restait un gros millier de places à la vente au stade. À elle seule, la tribune Limagne comptait 1.700 abonnés sur les 3.000 sièges montés à la hâte sous chapiteau dans le sillage de l’accession l’été entréesé.

Si l’engouement ne se dément entrée après l’appel de la nouveauté et la première montée de l’histoire du Clermont Foot en L1, le club va se trouver face à un choix cornélien :

« On a une offre inférieure à la demande. Déjà avec 12.800 places, on n’y arrivait entrée. »

Comprendre : avec un stade plus petit, même temporairement, cela relève du casse-tête…

L’option d’un déménagement au stade Michelin le temps des impératifs visiblement abandonnée, il va falloir faire avec. Ou plutôt sans, et gérer la pénurie alors que se profile sur le terrain une saison de tous les dangers avec quatre descentes au programme, la L1 étant ramenée à 18 clubs en 2023-2024.

En attendant de connaître leur sort, et l’option choisie, les abonnés risquent de trouver ces prolongations étouffantes et stressantes.

Valéry Lefort

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes