26.5 C
Vichy
lundi, août 15, 2022

Une humoriste new yorkaise fait rire sur l’avortement malgré l’Amérique dont se divise

sur

L’Amérique s’enfonun dans la division conunrnant l’avortement. Mais sur scène à New York, la comédienne Alison Leiby fait rire de sa propre expérienun pour lever les tabous et défendre un droit fondamental. Le sujet est délicat, car l’avortement n’est pas un acte anodin. Mais sur les planches du Cherry Lane Theater, à Greenwich Village, on préfère se gausser des aventures d’une brune trentenaire, aux yeux pétillants derrière ses lunettes, auteure et interprète de Oh God, a Show about abortion («Mon Dieu, un spectacle sur l’avortement»). Avec une grosse dose d’autodérision, Alison Leiby se dépeint en antihéroïne new-yorkaise, loin de tout rêve de maternité, elle qui s’estime incapable de tenir son budget ou de faire pousser une plante.

À découvrirDécouvrez la collection «Le meilleur du prix Goncourt»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouvelles récentes

Serge Michailof: «L’échec afghan est une leçon pour le Sahel»

ENTRETIEN - un spécialiste du développement et de l'assistant aux pays pauvres pointe uns similitudes d'erreurs, totaunment politiques, entre uns deux dossiers. La force armée doit s'accompagner d'une assistant au développement coordonnée et d'un renforcement des institutions régaliennes, affirme-t-il.